bienvenue sur mon blog de voyage. Revivez à travers mes billets mon tour du monde en huit mois et profitez de mes conseils et bons plans, de photos et vidéos pour préparer le voyage de vos rêves !

Le Grand Débriefing

Le Grand Débriefing !

Voilà désormais deux bonnes semaines que j’ai posé mes chaussures de marche élimées et poussiéreuses sur notre bonne terre française. Changement radical de rythme, après 8 mois intenses à courir aux quatre coins des pays visités !

La majorité de mon temps est désormais consacrée à savourer pleinement ce voyage, tout en classant les milliers de photos, finalisant les dernières vidéos et la rédaction d’un livre de voyage que j’imprimerai à titre personnel. Cependant une version E Book sera également en ligne prochainement sur le site… Bref j’ai encore de quoi m’occuper !

J’ai bien entendu eu le plaisir de rencontrer et de discuter avec certains d’entre vous et de répondre à nombreuses questions que vous pouviez vous poser à mon sujet durant ce périple.

J’ai trouvé intéressant  de faire une première compilation des questions les plus fréquemment posées sous la forme d’interview, permettant ainsi à tous d’avoir une première idée sur mon moral et mes sentiments. Ce billet certainement évoluera au fil du temps et des rencontres mais voici un premier état des lieux !

Quel a été ton état d’esprit durant ton voyage ?

Du bonheur du bonheur du bonheur, bref du pur bonheur au quotidien !

J’ai toujours eu à l’esprit d’être un privilégié, même si je n’ai pas de compte à rendre, j’ai travaillé si durement et bien failli y perdre ma santé avant de me décider à prendre ce congé sabbatique. J’ai été certainement un des hommes les plus heureux de ce monde pendant ces huit mois ! Car ma seule préoccupation était d’optimiser mes déplacements de l’aéroport jusqu’à mes lieux d’hébergement, n’utilisant les services d’un taxi que dans les situations critiques. Donc pas de quoi réellement être stressé !

J’ai fait tellement de belles rencontres, vu de magnifiques sites historiques, architecturaux ou paysages, qu’il a fallu parfois m’auto gifler certains jours pour éviter d’être blasé à la vue de certains sites étant moins intéressant à mes yeux.

Pas de coup de blues ?

Jamais. Les journées ont été tellement remplies qu’on n’a pas une minute pour sombrer dans la déprime  ou le mal du pays ! Même si il est vrai que j’ai été parfois dégouté du mauvais temps comme à Rio de Janeiro ou aux Blue Montains !

Un reproche, tour du monde trop planifié ?

Peut-être, mais cela est nécessaire lorsqu’on achète un billet tour du monde. Mais cela m’a permis d’optimiser mes journées de visite, réaliser un gain dans les dépenses d’hébergement et de déplacement, et de temps… un A/R Santiago du Chili Calama réservé 3 mois à l’avance, 160 Euros, une semaine avant 800 Euros… et hors de question de faire le trajet en bus….1500 km.

Justement Question budget ?

Budget de ministre …je n’ose pas vous le communiquer par écrit…  Cependant je mettrai prochainement en ligne des estimations budgétaire par pays, afin d’aider chacun à se faire une idée des dépense ou budget par pays.

Cependant mes déplacements en avion ont représenté un tiers, mais c’était un choix dès le départ me permettant de découvrir les pays et lieux que je souhaitais absolument visiter qui m’ont certainement fait gagner une bonne quinzaine de jours voire un mois de voyage au total, car hormis le temps consacré à me déplacer d’une ville à une autre ou d’un pays à un autre, mes journées ont été plus que remplies ! Ne m’octroyant finalement pas réellement de journées de farniente ou de grasse matinée.

Cependant la gestion du budget reste un élément crucial au quotidien : Un euro est un euro : toutes les dépenses sont importantes on n’est pas en vacances sur 15 jours mais sur 8 mois !

Il ne faut pas faire d’économie sur les visites, entrées de musée ou autres attractions en revanche côté déplacements on va préférer le bus au taxi, et gérer au mieux ses dépenses d’hébergement et de restauration. Un euro reste un euro et on a toujours la présence à l’esprit de toujours pouvoir gratter 1 Euro par ci par là car à la fin du voyage 2 à 5 Euros grappillés peuvent atteindre la somme d’un millier d’Euros… Donc on devient radin, même si je l’étais déjà un peu… mes collaborateurs me le reprochant régulièrement !

On ne fait pas de shopping, on évite les centres commerciaux pour être tenté au cas où, on n’achète pas de souvenir, on achète que le strict nécessaire : ce fut par exemple le remplacement de ma paire de Running, l’achat de carte mémoires complémentaires ou d’une caméra pour prendre des clichés sous-marins, et de quelques sous-vêtements d’hiver au Japon. Soit environ une somme de 300 Euros cumulée en faux frais.

As-tu donc respecté finalement ton budget ?

Et oui, mes dépenses étant même 5% en dessous de prévisions ! Si le ministère des finances à Bercy recrute ! Pensez à moi !

Si c’était à refaire ????

Finalement je me suis rendu compte que j’ai respecté à 95% mon pré planning, que la durée des étapes planifiées étaient suffisantes… Cela m’a ainsi évité une perte de temps à réorganiser ma feuille de route et passer mes soirées sur internet...

Si c’était à refaire, je conserverai à 90% ma feuille de route, deux petites erreurs de parcours sur l’Amérique du Sud avec la suppression d’un A/R sur Quito mais faire plutôt un Quito - Cuenca - Guayaquil - Lima et en Bolivie la suppression d’un un retour de Santa Cruz vers La Paz et Lima afin de  Santa Cruz de la Sierra - Rio de Janeiro… (Mais il fallait juste savoir que la ligne aérienne existait !)

Peut-être une semaine de plus en Australie pour passer un peu plus de temps sur la région de Melbourne et la Sunshine Coast - Frazer Island mais Aïe Aïe question budget !

Et une semaine de plus au Vietnam, pour m’octroyer une semaine de détente entre le delta du Mékong et les Iles Phu Cuoc par ex !

Pourquoi ne pas être passé par l’Afrique ?

Tout simplement pour une raison de budget mais également d’insécurité et de manque de temps. Le surcoût du billet avec un stop par exemple sur Johannesburg en Afrique du Sud m’aurait coûté un supplément de 800 Euros sur mon billet tour du monde. La Namibie, Tanzanie et l’Afrique du Sud, Madagascar pays que j’aurai aimé visiter restent pour une personne voyageant seule un coût quotidien trop important. Je pourrais visiter ces pays à l’avenir lors de vacances hivernales par exemple.

Justement quels pays aurais tu aimé visiter ou souhaiterais tu visiter à l’avenir ?

Indiscutablement, après avoir côtoyé nombreux voyageurs ou  « tour du mondistes », la Colombie ! J’avais également en raison de la météo évité le sud du Chili et de l’Argentine. Ce seront certainement des destinations que je visiterai très prochainement ! Mais la liste est longue ! Car je ne connais pas les Caraïbes, très peu l’Amérique Centrale et j’aimerai visiter le sud de l’Inde ! Et les pays africains précédemment cités.

Donc si vous êtes à la recherche d’un compagnon de voyage pour une de ces destinations, faites-moi signe !

Quels pays t’as le plus plu ou le plus marqué ?

C’est une question très difficile car j’ai réellement pris du plaisir au quotidien et il m’est difficile d’établir un classement. Cependant l’étape sur la mystique Ile de Pâques, la traversée du Sud Lipez en Bolivie, l’ascension du Macchu Pichu au Pérou et de la Grande Muraille en Chine, les randonnées au cœur de Bryce Canyon et d’Arches aux USA, du Parc de Kakadu et de Katherine en Australie, l’Opéra de Sydney, la traversée du Golden Gate à San Francisco, nager avec des dauphins dans l’Amazone, des baleines, des raies et des requins en Polynésie…. restent des souvenirs et moments d’émotions forts, mais la liste est encore longue…

As-tu été malade ?

Hormis un début d’un gros rhume au départ de Rio de Janeiro, ma trousse à pharmacie a plutôt servie à rendre service à d’autres voyageurs !

As-tu fais des mauvaises rencontres ?

Non parce que je ne suis pas un casse-cou et que l’on ne s’aventure pas dans les quartiers insécurisés. Cependant une petite frayeur à Buenos Aires en quittant le quartier populaire de la Boca, où j’ai dû faire profil bas et longer les murs pour retrouver une rue sécurisée !

Un sentiment réel d’insécurité dans les rues du cœur historique de Salvador de Bahia avec des policiers postés tous les 50 mètres….

C’est plutôt au contraire des rencontres sympathiques pratiquement au quotidien...souvent éphémères, parfois de quelques jours ou d’une à deux semaines. J’en profite d’ailleurs pour saluer s’ils lisent ce billet, Sandy, Caro, Bruno, Amélie, Antoine, Annette, Marc Antoine, Faby, Mylène, Christian,Claudine, les retrouvailles avec mes amis Martine et Jean Michel à Nouméa ...et les nombreux Joël et Patrick !

Sans compter tous les colombiens, équatoriens, péruviens, chiliens, argentins, néo z, sud-africains, singapouriens,  québécois, belges, français… avec qui j’ai eu l’occasion de faire un brin de marche ou partager une journée de visite.

Une ou deux anecdotes de voyages à nous faire partager ?

Celle qui me revient à l’esprit régulièrement concerne la course en taxi digne du film Taxi à Buenos Aires, lorsque m’étant trompé d’aéroport, il a fallu regagner l’autre aéroport situé à l’opposé de Buenos Aires en un temps record. Le chauffeur de taxi a été incroyable, d’une gentillesse extrême et cette heure de trajet stressante au départ s’est finalement révélée un pur moment de plaisir et de partage avec cet argentin, jusqu’à l’accolade finale lorsqu’il m’a laissé au niveau de la porte du terminal.

Une deuxième rencontre, mais très éphémère, avec une famille ours dans le parc national de Séquoia. Pour être honnête, je n’avais pas réellement réalisé pourquoi un ours était l’emblème du drapeau californien jusqu’aux visites des parcs nationaux de Kings Canyon et de Séquoia. De nombreux panneaux vous avertissent sur les parkings, de ne laisser aucune nourriture sur les aires de pique-nique ou en évidence dans les voitures… Lors de la traversée d’une portion du parc à bord d’un mini van conduit par un garde du parc, Maman Ours et ses deux rejetons ont traversé la piste… malheureusement je n’ai pas eu le réflexe d’immortaliser la scène mais je garde en mémoire ce superbe souvenir.

Est-ce que tu vas supprimer ton site, te voici de retour ?

Non surtout pas ! Du moins pour les 12 prochains mois à venir, l’achat de l’hébergement sur site a été fait, et même si bien entendu le site va désormais vivoter, j’aimerai le conserver et le faire évoluer en site de voyages avec la mise en ligne de mes prochaines aventures !

D’ailleurs je me rends compte que depuis Janvier, grâce en partie aux moteurs de recherches  les visites sont de plus en plus nombreuses.

Ce site a été un formidable lien avec vous tous, j’ai pu m’en rendre compte par les nombreux messages de sympathie publiés sur le livre d’or, et j’en profite pour faire une grosse bise à Agnès qui a été m’a plus fervente supportrice ! Mais j’ai reçu quantité de courriels sur ma messagerie personnelle. Ce bloc a été un lien essentiel à la réussite de ce voyage, me permettant de partager pratiquement tous les jours ce périple avec vous, mais également me permettant de matérialiser ce périple afin que ces moments uniques ne restent pas éphémères.

Une appréhension pour ton retour à la vie professionnelle ?

Sincèrement non. Lorsqu’on décide de quitter son entreprise pour 11 mois, cette notion a été  prise en considération dans la prise de décision. Il est d’ailleurs encore trop tôt pour l’appréhender, mon congé ne se terminant que le 31 mars.

Par ailleurs mon souhait étant à ce jour de reprendre mon activité professionnelle au sein de mon entreprise.

Epilogue

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !