bienvenue sur mon blog de voyage. Revivez à travers mes billets mon tour du monde en huit mois et profitez de mes conseils et bons plans, de photos et vidéos pour préparer le voyage de vos rêves ! voyage chili voyage île de pâques conseils voyage île de pâques conseils voyage chili

Ile de Pâques

Vendredi 25 Septembre 2015,

Un vol de 6 heures à bord du nouveau Boeing 787 Dreamliner, et me voici sur l’Ile de Pâques en plein Océan Pacifique et désormais en Polynésie.

Ile de paques vol stg ilp 3Ile de paques vol stg ilp 4Ile de paques vol stg ilp 6Ile de paques aeroport 4Ile de paques aeroport 1

Maria Isabel, la logeuse de la guest house réservée pour ces trois prochains jours a la gentillesse de venir me chercher au petit aérodrome. Durant le trajet qui nous mène à l’hôtel, Maria  en profite pour me faire une première visite guidée de l’île de Rapa Nui ou « Tepito Ote Henua » (« Nombril du Monde »), comme l’appelaient ses anciens habitants. C’est l’île habitée la plus lointaine de la planète , mais également le centre du monde ! Il n’existe aucune autre portion de terre aussi isolée dans le monde, et cela lui confère une aura mystérieuse. En effet les côtes chiliennes sont à 3700 km et l’Ile habitée la plus proche, Pitcairn se situe à 2000 km !

L’île de Pâques est un Parc National, déclaré Patrimoine Mondial par l’Unesco, que l’on peut comparer à un triangle isocèle de 16 à 18 km de côtés.

Img 2994

On estime que les premiers habitants de Rapa Nui arrivèrent des Iles Marquises au VIème siècle, et qu’ils n’eurent aucun contact avec le monde extérieur pendant plus de mille ans, jusqu’à la découverte de l’île le dimanche de Pâques de 1722 par le navigateur hollandais Jakob Roggeven. Ce dernier décrivit le peuple Rapa Nui comme « un peuple subtil de femmes superbes et d’hommes aimables ».

Une culture complexe se développa sur l’île, mais elle sombra en raison du manque de nourriture et des guerres tribales qui s’ensuivirent. L’esprit de cette culture continue à vivre à travers ses habitants ainsi que leurs langue, vêtements, musique, danses, artisanat et nourriture.

C’est tout ? Et l’histoire de ces fameuses statues qu’on appelle Moai ? Je vous vois venir, mais un peu de patience… Si je vous dévoile toute l’histoire et le mystère qui entoure l’ile, dés les premières lignes, comment vais-je pouvoir vous tenir en haleine durant tout l’article ????

Bon revenons au déroulé de la journée. Deux heures de décalage horaire avec Santiago, pour faire simple quand il est midi en France il 3 heures du matin à Hanga Roa la petite capitale de l’île qui compte environ 7000 habitants. Côté météo, l’Ile bénéficie d’un climat généreux toute l’année avec des minimales proches de 16-18 °C et des maximales de 24-26°C. Y’a pire comme climat !

Après avoir pris possession de ma jolie chambre avec belle terrasse sur l’agréable jardin, je loue un VTT pour l’après midi. 

Ile de paques maison d hote 2Ile de paques maison d hote 5

Direction le petit port de Hanga Roa qui sera mon point de départ de la randonnée de l’après midi.  

Un moai récemment restauré surplombe le petit port et la plage attenante. Je longe le front de mer en direction du nord, je dépasse le coloré petit cimetière du village et me voici arrivé à l’Ahu Tahai, complexe cérémoniel composé en réalité de trois Ahus (Ahu Vai Uri, Ahu Tahai et Ahu Ko Te Riku) et d’un total de sept moais, dont l’un a des yeux en corail blanc.

 Ile de paques hanga roa 7Ile de paques cimetiere 1

Ile de paques tahai 15Ile de paques tahai 38Ile de paques tahai 39

Bon je me rends compte que je n’ai pas le choix de vous éclairer sur ces figures énigmatique de l’ile, les moais…et les ahus… Mais vous aurez tort de décrocher après ces explications, car je vous rappelle que nous sommes qu’au début de notre découverte de l’Ile de Pâques et de ses mystères !

Les habitants de Rapa Nui ont construit des centres cérémoniels avec des plateformes de pierre, plus connus sous le nom d’Ahu. Chaque tribu avait son Ahu et installait les moais dessus, toujours dos à la mer et regardant le village, car les colosses de pierre représentaient les vénérables ancêtres qui veillaient sur ses habitants.  

On estime que les habitants de Rapa Nui construisirent plus de mille moais. Pour s’être tellement dédiés à cette activité, ils ont négligé l’agriculture, provoquant une pénurie de nourriture sur l’île qui mena à de sanglantes guerres tribales.  

De ces mille moais, on en compte encore 638 dispersés sur toute l’île. Bon je n’ai pas vérifié mais je pense que sur les quatre jours j’ai bien dû en voir plus de 400 !

Voila pour le petit cours d’histoire. Un grand merci à l’office de tourisme du Chili et à Maria Isabel pour l’apport de ces connaissances !

Je continue ma remontée du front de mer en longeant un sentier uniquement accessible aux piétons ou vélos pour arriver sur le site de Te Peu. Je continue ma boucle en quittant le front de mer (d’ailleurs je n’ai pas le choix...) pour longer un sentier me menant dans les terres. Ce sentier est bordé de terres agricoles, champs de bananiers, d’ananas, de cultures maraichères… Me voici à l’entrée de la grotte de Te Pahu, accessible par 2 entrées et d’une longueur de 100 mètres.

Ile de paques cote maritime nord ouest 3Ile de paques ana te pahu 3Ile de paques ana te pahu 5Ile de paques ahu a kivi 7 mohais 5Ile de paques ahu a kivi 7 mohais 9

Le site de l’Ahu Akivi n’est plus très loin . C’est l’unique site où les moais regardent vers la mer. Ces sept statues représentent, selon la légende, les sept navigateurs que le roi Hotu Matu’a aurait envoyé à la poursuite du soleil levant, pour trouver des terres où pourrait vivre son peuple. Tout cela après qu’un prêtre voyant ait appris dans un rêve que Hiva, la terre de Hotu Matu’a, serait dévastée par des catastrophes naturelles. Bon je ne sait pas qui est Hiva, donc ne me posez pas la question… Il faut que je me la note pour la poser à Maria Isabel. Pour ma part je dirai que les Rapa Nui ont créé le jeu des sept familles… bon je reconnais, c’est nul ! Mais je pense ne pas être le seul à avoir eu cette idée !

Je termine mon périple, par une petite ascension et atteindre le sommet du volcan Puna Pau. C’est au cœur du volcan qu’était taillé les coiffes des statues de couleur rouge en raison des scories de la roche que l’on appelle les Pukao. La vue du volcan est également superbe, offrant un panorama sur toute la façade ouest de l’ile.

Ile de paques puna pau carriere de chapeaux 16Ile de paques puna pau carriere de chapeaux 9Ile de paques puna pau carriere de chapeaux 5

Il est pratiquement 20h, il est temps de regagner la chambre d’hôte et de m’arrêter grignoter un encas avant la tombée de la nuit. Voilà belle mise en bouche avec cette première balade d’une vingtaine de kilomètres.

Samedi 26 Septembre 2015,

Deuxième journée sur l’Ile de Pâques. Il a plu toute la nuit… le ciel en ce début de matinée est bien chargé, Maria Isabel me suggère de louer par sécurité une voiture. Je préfère toutefois continuer la découverte de l’ile en vélo. Je débute mon périple par la visite de la grotte de Ana Kai Tangata située au sud du village. Elle donne sur la mer depuis une falaise. C’est l’une des plus imposantes, non seulement de par sa taille, mais aussi en raison des peintures rupestres représentant le Tangata Manu (homme-oiseau de la tradition Rapa Nui) dans des tons ocre et rougeâtres. Bon je dois reconnaître que j’ai du mal à le voir… Mais bon faisons confiance au guide touristique !

Ile de paques ana kai tanjata 3Ile de paques ana kai tanjata 10Ile de paques ana kai tanjata 5

Petit cours de géologie :

L’lle de Pâques a été formée par une série d’éruptions volcaniques, qui créèrent de véritables labyrinthes de lave aux curieuses cavernes. Les chercheurs recensent près de 800 systèmes souterrains et ont cartographié plus de 7 000 mètres de cavernes, qui entre temps ont servi de refuge au peuple Rapa Nui pour échapper aux tribus ennemies

Je continue ma ballade à m’attaquant à l’ascension du volcan de Rano Kau. Je me dis que j’aurai peut être dû écouter Maria Isabel et louer une voiture ! L’ascension ne dure pourtant que 3 km, mais j’en ai plein les jambes et dois à trois reprises descendre de vélo !

J’atteints le mirador de Rano Kau et mes efforts sont récompensés. La vue sur le cratère du volcan Rano Kau, d’1,6 km de diamètre et de 200 mètres de profondeur, dont la forme découpée sur la mer est tout simplement époustouflante. A l’intérieur, le cratère abrite une lagune et une sorte de serre naturelle où l’on trouve mahute, fougères, makoi, nahe nahe et autres espèces, qui poussent grâce à son microclimat particulier. Ne me demandez pas ceux que sont makoi ou nahe nahe, j’ai tout simplement recopié ce qui était noté sur le panneau d’information...

Img 2727Ile de paques orongo site et village 3Ile de paques orongo site et village 4Ile de paques orongo site et village 8Ile de paques orongo site et village 18

J’enfourche à nouveau mon valeureux VTT, quelques centaines de mètres et une dernière petite montée pour atteindre le site d’Orongo… C’est de là où commençait la course de l’homme-oiseau.

Petit cours d’histoire :

Après la crise qui plongea le peuple Rapa Nui dans des guerres tribales, la société insulaire se réorganisa à travers du culte à l’homme-oiseau. Chaque famille envoyait un de ses hommes, qui représentait le chef du lignage, pour participer à l’aventureuse recherche de l’œuf du Manutara, un oiseau migrateur qui nidifiait  dans les îlots tout proches visibles depuis le village cérémoniel d’Orongo. A cet endroit, les compétiteurs devaient descendre la falaise, nager –parfois au milieu des requins- jusqu’à l’îlot de Motu Nui, trouver le premier œuf de l’oiseau et le ramener intact à Orongo pour l’offrir au roi. Le premier à mener à bien cette mission était investi Tangata Manu (homme-oiseau), et obtenait des privilèges spéciaux pour sa tribu.

Le village cérémoniel est composé de 53 maisons construites en pierres plates, mais on y trouve également des pétroglyphes symbolisant la fertilité, l’homme-oiseau et le Make Make, grande divinité de la culture Rapa Nui.

La descente vers le site d’Ahu Vinapu n’est qu’une simple formalité… Me voici désormais le long de la côte sud de l’ile. Il y a deux ahus sur ce site dont les moais ont été renversés. Cependant ce site mérite le détour par la construction du mur arrière de l’autel, qui est aussi bien travaillé que les murs de Cusco, et de ce fait ont inspiré certains chercheurs que l’origine du peuplement de l’ile était sud américaine.

Ile de paques vinapu 10Ile de paques cote maritime sud 1Ile de paques cote maritime sud 4

Je vais longer la côte sur une vingtaine de kilomètres, de nombreux sites vont se succéder dont les plus importants d’Hanga Poukura et de Vaihu où les moias ont été détruits par les Rapa Nuis. Les moias gisent sur le sol, certains ont la tête fêlée, d’autres sont à demis ensevelis, et ont perdu leurs coiffes « les pukaos ».

Ile de paques cote maritime sud 7Ile de paques cote maritime sud 9

Me voici arrivé faisant face à un vent violent tout le long de la route, au pied volcan Ranu Raraku.  C’est le berceau des moais. Ce site fut choisi par le peuple Rapa Nui pour sculpter leurs monumentales statues de pierre. Ce site est tout simplement exceptionnel. Plus de 300 moais de différentes tailles et divers stades d’avancement se trouvent sur les pentes du volcan. Les moais étaient taillés directement dans les murs de la carrière, et étaient ensuite transportés jusqu’aux différents Ahu.

Ile de paques rano raraku volcan et lagune 6Ile de paques ahu akahaga carriere de mohai 29Ile de paques ahu akahaga carriere de mohai 33Ile de paques ahu akahaga carriere de mohai 17Img 2824

Le travail dans la carrière cessa après les guerres tribales, et les moais restèrent à cet endroit, debout ou couchés, à moitié terminés ou en cours de transport. Ils commencèrent alors à être recouverts par la nature, et c’est pour cela que certains sont à moitié enterrés. Cet endroit abrite également le moai le plus grand de l’île. Il mesure 21,6 mètres et est allongé sur le dos, à moitié taillé, encore rattaché à la roche de la carrière.  

Je termine ma visite du site par la courte ascension du volcan. Le cratère du volcan est de forme ovale, et à l’intérieur se trouve une lagune d’eau douce, entourée de végétation native, joncs et roseaux notamment. Des dizaines de moais regardent vers elle, depuis la pente intérieure du volcan.

Je termine ma balade en me rendant au site de Tongariki prés du volcan Ranu Raraku. C’est le plus grand Ahu de l’île mesurant près de 200 mètres de long et qui accueille 15 moais, tous de formes différentes. En 1960, cet Ahu fut dévasté par un tsunami, qui éparpilla les moais à des centaines de mètres de leur site d’origine. L’Ahu  fut restauré dans les années 1990 avec l’aide du Japon. C’est le plus haut autel cérémoniel de toute la Polynésie.

Ile de paques tongariki 1Ile de paques tongariki 5Ile de paques tongariki 24Ile de paques tongariki 15

Il est désormais temps de regagner Honga Roa. Par chance le vent souffle toujours, mais cette fois dans mon dos et le retour est de ce fait assez rapide, il me faudra une heure et demie pour faire les 22 km sur les routes vallonnées me séparant du village. J’en profite pour m’y arrêter et me restaurer, faire le plein d’eau avant de regagner la guest house pour une douche bien méritée.

Dimanche 27 Septembre 2015,

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux… Voilà comment on peut résumer ce début de journée. Non je ne me suis pas transformé en Robert Redford, ne rêvez pas les filles, cela se saurait ! Mais en ce dimanche matin, après une belle averse matinale, je m’aventure avec mon fidèle vélo à la découverte de la côte nord ouest. Le sentier disparait rapidement pour être remplacé par un chemin de rocailles. Ce n’est pas cela qui était indiqué sur ma carte... Par chance il suffit de suivre la mer, difficile de se tromper. Cependant je dois reconnaître qu’une portion d’environ 5 km va s’avérer assez compliquée à traverser quand vous devez marcher sur de la rocaille et vous coltiner un vélo… Mais bon je suis sur la côte on va dire sauvage de l’ile, je suis seul au monde, je ne croiserai personne durant plus de 12 km soit de marche ou de pédalage ! Si ce n’est des chevaux , des chevaux et encore des chevaux…. Certains sont effrayés, certains me regardent avec étonnement, devant se dire mais c’est qui se taré avec sa drôle de monture, et certains m’ignorent totalement ! Mais bon, je fais bonne figure et les saluent sur mon passage, alors les gars, belle journée n’est ce pas !

Ile de paques cote maritime ouest 15Ile de paques cote maritime ouest 5Ile de paques cote maritime ouest 20Ile de paques cote maritime ouest 1Ile de paques anakena 2

La situation va légèrement se compliquer lorsque je me retrouve en plein milieu d’un élevage de vaches et de taureaux. Je décide par précaution de dessimuler mon beau tee shirt orange vermillon par mon coupe vent bleu marine, afin de ne pas trop attirer le regard des taureaux ou autres vaches belliqueuses. Nous ne sommes pas dans les Landes ou en Camargue, mais je n’ai pas trop envie de retrouver dans une épreuve d’Interville… Bon je profite tout de même du paysage qui est d’une beauté incroyable, j’ai même l’impression de me retrouver sur une côte irlandaise ou écossaise… cependant parsemée tous les cents mètres de vestiges Rapa Nui, Ahu, monticules, maisons bateaux, un musée à ciel ouvert que je suis le seul à apprécier… Le bonheur quoi ! Un nouveau cap de traversé, le sentier est à nouveau digne de se nommer sentier de randonnée, je peux remonter sur ma fidèle monture… Après avoir traversé un beau bosquet de flamboyants la plage d’Anakena se profile à l’horizon. Pour le petit cours d’histoire quotidien, il s’agit de la plage où débarquèrent les premiers migrants polynésiens qui s’installèrent sur l’île.

 Ile de paques anakena 22Ile de paques anakena 27Ile de paques anakena 34

 

Outre ses eaux chaudes et paisibles de couleur turquoise, ses sables blancs coralliens et ses palmiers, amenés de Tahiti dans les années 1960, Anakena est célèbre pour le caractère unique que lui confèrent ses deux Ahus et leurs moais respectifs. Ca c’était le petit passage promotion touristique...

Ile de paques anakena 38Ile de paques anakena 39Ile de paques anakena 43

La plage se situe à 18 km au nord-est de Hanga Roa. C’est l’unique plage de l’île officiellement apte à la baignade, bien que les habitants préfèrent nager et plonger dans les piscines naturelles qui se forment entre les roches dans d’autres secteurs.

Le site est en effet superbe et les moais récemment restaurés sont passibles des touristes se prélassant à leur pied en maillot de bains…

Après cette petite halte qui m’a requinqué, j’ai la force de pédaler 6 km de plus pour me rendre tout au nord de l’Ile et de m’arrêter aux deux derniers sites d’intérêt. La baie dite de La Pérouse, nom venant du navigateur français qui a accosté en  1786. Proche de la baie se trouvent  les sites de Hekii et de Te Pito Kura où repose le dernier Moai construit sur l’ile en 1838 gisant au sol et qui fut avec ses 12 mètres le plus grand jamais élevé.

Ile de paques baie de laperouse nord est 4Ile de paques te pito kura 3Ile de paques te pito kura 15Ile de paques panoramas 5Ile de paques panoramas 6

Il est temps de faire demi tour… après une belle et difficile montée de 5 km qui me permets d’avoir au niveau du col, (si on peut appeler ça un col) une belle vue de la côte nord et du volcan, le reste du trajet est facile,  ne se faisant que pratiquement en descente ou de légers faux plats.

Lundi 28 Septembre 2015,

Dernier jour sur l’Ile. Finalement j’ai réussi sur les trois premiers jours à faire la quasi-totalité du tour de l’ile et de l’ensemble des centres d’intérêt. Dernier objectif, faire l’ascension du volcan Terevaka dont le point culminant de l’ile à 514 mètres permet d’avoir une vision 360°. Le ciel est de nouveau très couvert ce matin, c’est pratiquement d’ailleurs le cas tous les jours, le ciel se dégageant progressivement au fil de la journée. Pas de pluie dans tous les cas annoncée aux prévisions météos, qui restent cependant aléatoires sur l’Ile.

Après avoir parcouru sans difficulté les 5 premiers kilomètres me menant au site d’Akivi (lieu des 7 Moais regardant la mer), l’ascension du volcan débute, et là croyez moi, la situation se complique sacrément… Il me reste environ 3 à 4 kilomètres d’ascension et je suis incapable de la faire en vélo sur quasiment plus de 80% du trajet… Par chance le sentier est herbeux et terreux et donc il est plus facile que la veille de faire suivre le long de la montée le vélo.

Malheureusement arrivé au point culminant, de gros nuages se sont amoncelés au sommet, et plus de 50% de l’île est cachée par les nuages. Je m’assois tranquillement, de toute façon j’ai besoin de reprendre quelques forces, et attends patiemment que ces fichus nuages veuillent bien aller voir si je ne suis pas du côté de Santiago…

Img 2967Img 2970Img 2972

Bon une demie heure à contempler le ciel et Hanga Roa suffisent à ma patience ! La côte nord est toujours dans les nuages, je décide de redescendre jusqu’au front de mer. Bien entendu, la descente est beaucoup plus facile même si la vigilance est de mise afin d’éviter les nombreux obstacles et de ne pas trop user mes freins… on ne se sait jamais. Me voici arrivé sur la côte à 3 km au nord du village. Me voici de nouveau sur le joli sentier longeant le front de mer que j’avais pris vendredi dernier. J’arrive sur le site de Tahai, incroyablement vide en ce milieu d’après midi. Mais où sont les touristes ? Ile de paques tahai 52

Il faut dire qu’avec un seul vol par jour au départ de Santiago et un par semaine au départ de Papeete, on est loin de la cohue de Saint Tropez… limitant ainsi le nombre de visiteurs ne pouvant arriver que par les airs, l’Ile étant bien trop isolée pour accueillir des bateaux de croisière ou des ferrys. 

Une pause à l’unique boulangerie du village, qui soit dit en passant fait d’incroyables empanadas au thon (c’est un délice!) et je regagne la chambre d’hôte. Maria Isabel m’a gentiment offert la mise à disposition de ma chambre jusqu’à mon départ pour l’aéroport prévu à 20h, me permettant de me doucher et me reposer de ces quatre jours finalement assez sportifs et intenses et de me mettre enfin à l’écriture de l’article. Il serait temps ! Je me repose sur la chaise longue de la terrasse et la petite jument en profite pour faire une petite sieste à mes côtés !

Ile de paques maison d hote 10

Mon séjour sur ce petit bout de terre, nombril du monde au milieu de nulle part s’achève. Une magnifique transition entre l’Amérique du Sud, et la Polynésie, un exceptionnel musée à ciel ouvert, que seuls environ 45000 privilégiés visitent chaque année et qui n’a toujours pas livré tous ses mystères….

Je quitte le Chili, demain retour en France !

L'aventure continue !.... A suivre...

 

 

 

 

 

 

Chili

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.