bienvenue sur mon blog de voyage. Revivez à travers mes billets mon tour du monde en huit mois et profitez de mes conseils et bons plans, de photos et vidéos pour préparer le voyage de vos rêves ! Retrouvez tous mes articles concernant un voyage en Bolivie, conseils et bons plans' voyage en Bolivie voyage à la paz

La Paz

Vendredi 31 Juillet 2015

Un nouveau départ matinal pour rejoindre la gare routière de Puno.

Je quitte Puno et le Pérou pour rejoindre La Paz capitale de la Bolivie.

Dix heures de route pour 400 km de trajet seront nécessaire pour atteindre La Paz perchée à 3300 mètres d’altitude. La Paz compte 3,5 millions d’habitants et a le titre de la capitale la plus haute du monde. Bref vous l’aurez désormais compris, la patience est de rigueur en Amérique du Sud pour les déplacements routiers… d’autant plus qu’il faut passer cette fois-ci deux postes frontières. Plus d’une heure sera nécessaire pour que l’ensemble des 42 passagers du bus aient accompli les formalités administratives.

De puno a la paz 20De puno a la paz 13

Le trajet est tout de même agréable du moins jusqu’à Copacabana, la ville bolivienne située à 8 km de la frontière, située sur une presqu’ile dominant le lac Titicaca. Le hic est que La Paz se situe de l’autre côté de la rive. Il nous faudra donc rejoindre la route nationale menant à La Paz, par une sorte de barge pour le bus, les passagers effectuant la courte traversée en bateau… Ce trajet est une réelle aventure… Les rives du Lac Titicaca s’estompent au loin, et c’est au tour des montagnes de la Cordillère Royale enneigées de prendre le relais en paysage de fond. Nous ne sommes plus qu’à 40 km de La Paz et le bus ne roule plus qu’à 20 km à l’heure en raison de travaux routiers… apparemment l’état bolivien est en train de construire une double voie… Les faubourgs de La Paz se présentent. Le décor est affreux, tous les immeubles sont à moitié construits, ou terminés, les murs en briques sont tagués par les candidats des prochaines élections régionales et présidentielles. Le trafic grossi à chaque kilomètre, il nous faudra encore beaucoup de patience ainsi qu’au chauffeur pour atteindre la gare routière dans un brouhaha de klaxon, de poussière et d’un air parfumé aux douces effluves de gazole. Bienvenue à La Paz avec plus de deux heures de retard sur l’horaire annoncé.

De puno a la paz 30De puno a la paz 35

Je regagne l’appartement réservé pour les deux prochaines nuits en taxi. L’appartement se situe à 300 mètres de la place Murillo, la place centrale de La Paz, où siège le Palais du Gouvernement.

La paz 4La paz 2

La propriétaire me donne quelques consignes, conseils pratiques et plan de ville. Je suis impatient de me dégourdir les jambes et de faire un premier tour rapide du quartier. J’ai du mal en cette fin de journée, à supporter cette pollution sonore et d’échappement générée par ces milliers de micro bus collectifs. Le centre ville de la Paz en ce vendredi soir est totalement congestionné, et le piéton comme au Pérou est en danger de mort à chaque traversée de passage clouté ou zébré…. Mais il y a bien longtemps que les zèbres ont disparu sur ces routes au bitume fatigué. Proche de la place Murillo, 2 petites rue piétonnes permettent de prendre de la distance par rapport à cette cacophonie ambiante. L’odeur des pots d’échappement est remplacée par l’odeur de mauvaise friture des nombreuses rôtisseries… Bienvenue dans un nouveau pays de la mal bouffe, où le 1/4 poulet frit accompagné de frites est de nouveau le plat national. Entre les effluves des pots d’échappement et de friture, j’en ai presque l’estomac retourné….

Sur le chemin du retour à l’appartement, j’achète dans une épicerie de quoi me préparer mes petits déjeuners et je trouve par le plus grand des hasard un restaurant ne proposant que salades et wraps. Ce sera la bonne surprise de la soirée, ravi de pouvoir manger une excellente salade composée pour un prix relativement modique de 5 Euros, mais comme au Pérou ou en Equateur, une salade est plus chère qu’un plat traditionnel…

Je regagne l’appartement et pour la première fois depuis 45 jours, je regarde le journal télévisé sur TV5 Monde…. J’ai totalement occulté les informations nationales ou internationales depuis mon départ… C’est peut être pas plus mal !

Samedi 1er Juillet 2015

Je n’ai pas réussi à faire de grasse matinée, il 7h30 et je suis déjà réveillé ! Il fait jour déjà bien longtemps, le ciel bleu ne me quitte plus depuis mon arrivée à Lima… Les rayons de soleils ont déjà réchauffé La Paz, il fait plus de 14° C à 9 heures du matin… ou c’est peut être la pollution ambiante…., La Paz étant dans une cuvette entourée de collines entièrement construites d’immeubles tous aussi affreux les uns que les autres !

Bref vous l’aurez compris, La Paz ne sera pas l’étape mémorable de mon tour en Bolivie, mais sa porte d’entrée et de sortie. Je supporte sans problème cette altitude, mais cette pollution m’oppresse. La Paz coincée dans sa cuvette a à mes yeux peu d’atouts… pas de place des Armes ! Même la Cathédrale San Francisco et son couvent sont tristounets. Je décide de prendre de la hauteur en prenant le téléphérique pour regagner le quartier bien nommé d’El Alto situé en haut de la colline. La Paz a défaut d’avoir un réseau de transport en commun développé, essaye toutefois de rattraper son retard, en ayant récemment inauguré 3 lignes de téléphérique permettant de regagner les quartiers construits sur les flancs des collines. 5 lignes de téléphérique sont actuellement en cours de construction. Cela sera malheureusement  insuffisant pour décongestionner son centre ville. Néanmoins, cela fait du bien d’oublier ce vacarme et de voir la ville sous cet angle.

La paz 9La paz 14

Je redescends sur le centre ville, une des artères principales est totalement fermée à la circulation. Une parade organisée par l’ensemble des universités de la ville va animer la ville en ce samedi. En effet c’est la rentrée des classes en Bolivie et chaque année à la même période, l’ensemble des étudiants défilent dans de beaux costumes traditionnels ou folkloriques sur la plus grande avenue de la ville, dans une ambiance colorée et musicale. L’ambiance est bonne enfant et l’accès aux gradins ou sièges le long de l’avenue est payant. De nombreux marchands ambulants battent le pavé à vendre boissons fraiches et poulets frits !  Je continue ma visite des quartiers de Miraflores et de Sopocachi plus résidentiels, mais qui n’ont aucun intérêt et je regagne l’appartement en début de soirée. La télévision ne marche pas ce soir ! Problème de liaison satellite… et le wifi est à la peine…

La paz parade universitaire 10La paz 32

Dimanche 2 Août 2015,

Je libère l’appartement  en fin de matinée et laisse en consigne au propriétaire mon sac à dos, ne quittant La Paz qu’à 21 heures en bus de nuit pour la direction d’Uyuni…

Vous l’aurez compris, La Paz est une étape assez décevante, d’autant que la plus part des gens avec lesquels j’avais discuté m’avaient fait de bons retours de leur étape. Comme quoi, les goûts et les couleurs…
Je décide de quitter en cette fin de matinée la ville pour visiter à quelques kilomètres le site appelé « Vallée de Lune ». J’atteints le site assez facilement après avoir utilisé les services de deux « collectivos ».  Le site de la vallée de la lune se situe à la sortie sud est de La Paz entouré des quartiers résidentiels et d’un club de golf.

Vallee de la lune 1Vallee de la lune 20Vallee de la lune 11Vallee de la lune 5

Le site de la vallée de la lune est un parc connu pour ses étranges formations calcaires avec un labyrinthe de gorges et de pitons rocheux

Cela ressemble un peu aux de Bryce Canyon. Un circuit de 45 minutes permet d’avoir un aperçu général du site. On est loin des grands parcs américain, mais la peu balade a l’avantage de prendre un bol d’air  et d’y retrouver un peu de calme.

Même parcours pour rentrer sur le centre ville à l’aide de deux « collectivos ». Le trafic en ce dimanche après midi est fluide, et La Paz a plus belle allure, sans klaxons. Je descends du van sur l’avenue du 16 Juillet, plus communément appelé le Prado où siège fièrement la statue de Simon Bolivar, héros national.

La paz el prado 2 copieImg 5450 copie

Je déambule dans les rues du centre historique, seuls quelques rôtisseries et fast-food sont ouverts en ce dimanche après midi. Des chalands sur la rue du Commercio vendent gâteaux, produits de toilettes, vêtements divers… J’en profite pour y acheter deux paires de chaussettes chaude qui me seront utiles pour les prochains jours sur Uyuni.  

Je termine paisiblement mon dimanche après midi sur un banc de la place Murillo avant de récupérer mon sac à dos et me diriger vers la gare routière.

La paz place murillo 9 copieLa paz place murillo 6

Une journée pépère à La Paz s’achève.

 

 

Bolivie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !