Retrouvez tous mes articles concernant un voyage à Buenos Aires en Argentine, conseils et bons plans' bienvenue sur mon blog de voyage. Revivez à travers mes billets mon tour du monde en huit mois et profitez de mes conseils et bons plans, de photos et vidéos pour préparer le voyage de vos rêves ! voyage à buenos Aires voyage en Argentine voyage, conseils bons plans voyage en Amérique du Sud

Buenos Aires et ses environs

Lundi 17 Août 2015,

Départ en milieu de matinée pour l’aéroport Jorge Chavez de Lima. Un bel aéroport lumineux et moderne. Cette journée est purement une journée de transition, entre la durée du vol pour Buenos Aires, le décalage horaire, les formalités de douanes et de regagner le centre ville de Buenos Aires

En effet il est plus de 22 heures quand j’arrive à mon hôtel situé en plein cœur historique sur l’avenue du 2 Mai. C’est un boutique hôtel 4*qui vient récemment d’ouvrir et pour lequel j’ai réussi à avoir un super tarif de 62 Euros par jour petit déjeuner inclus, chambre de 35m2 avec balcon...(moins cher que l’hôtel Ibis….). Après ma chambre spartiate liménienne, je revêts mon costume de routard de luxe  pour cette étape d’une semaine dans la capitale argentine. 

Buenos aires 237Buenos aires hotel tango de mayo 1Buenos aires hotel tango de mayo 4

Buenos Aires « Bons-Vents » en espagnol est la capitale et la ville la plus importante de l'Argentine, c’est aussi la deuxième ville la plus peuplée d’Amérique du Sud (après São Paulo). La ville compte 3 090 900 habitants et avec son agglomération urbaine, le Grand Buenos Aires compte 14 500 000 habitants. Les habitants sont appelés « Portègnes» (porteños en espagnol, littéralement « les habitants du port »)

Buenos Aires est située sur la rive ouest du fleuve Río de la Plata au niveau de l’embouchure avec l’océan Atlantique et fait face à l’Uruguay qui se trouve sur la rive opposée et possède le port le plus important du pays et est le centre politique et économique du pays. Buenos Aires est jumelée avec une trentaine de villes dans la monde dont Paris et Toulouse pour la France !

Mardi 18 Août 2015

Une belle journée hivernale se présente. Et oui j’ai du mal à réaliser qu’en plein mois d’aout je suis en plein hiver et que je croise chaque matin les enfants prenant le chemin de l’école. Cependant la météo en ce mardi est clémente, un grand ciel bleu et le thermomètre affiche 21°C. Pourvu que cela dure!

Je débute ma visite du centre ville de Buenos Aires par le quartier de Monserrat, le quartier historique de la ville. Le nom du quartier provient de la catalane Notre Dame de Monserrat. C’est le barrio ou le quartier le plus central de la ville dans lequel se trouvent la Plaza de Mayo, le palais présidentiel (Casa Rosada), la Cathédrale Métropolitaine, le Cabildo et la magnifique Avenue de Mai. L’avenue de Mai (ou de Mayo) relie la place de Mai et sa Casa Rosado au Palais du Congrès, est une avenue typiquement parisienne souhaitée par son premier maire, Torcuato de Alvilar en 1894 et avec ses immeubles et palais construits au débuts du 20ème siècle. Ses cafés dont le célèbre Café Tortoni, ses salles de billards et ses restaurants reflètent pour leur part l’influence des immigrants espagnols.

Buenos aires avenida 2 de mayo 11Buenos aires avenida 2 de mayo 21Buenos aires avenida 2 de mayo 29Buenos aires avenida 2 de mayo 35Buenos aires avenida 2 de mayo 58Buenos aires congreso 9

Je me dirige à présent vers le quartier de San Nicolas où se trouve le Théâtre Colon, l’Obélisque, l’Avenue Corrientes l’équivalent du broadway newyorkais avec sa multitude de cinémas et théâtres.

Buenos aires teatro colon 2Buenos aires obelisco 14Buenos aires 34

Bref je ne suis pas du tout dépaysé, j’ai l’impression que Buenos Aires est un concentré d’Europe, plus précisément de Paris Madrid et Rome de part l’architecture de ses bâtiments et grandes avenues, restaurants et cafés… offrant des plats majoritairement italiens, et un réseau de transport en commun structuré avec lignes de métro et réseau de bus, et des marques bien françaises...

Buenos aires 29Buenos aires 220Buenos aires 36

Dans tous les cas de mon périple sud américain, c’est certainement la ville la moins dépaysante avec tous ces repères précédemment cités que je visite. C’est sûrement la raison pour laquelle je m’y sens bien. Je continue ma visite en traversant le pont de la Mujer et en longeant les quais des bassins de Puerto Modero et ses docks qui abritent grand nombre de restaurants et l’université de Buenos Aires.

Buenos aires puerto madero 3Buenos aires puerto madero 7Buenos aires san telmo 3Buenos aires san telmo 27Buenos aires san telmo 12Buenos aires san telmo 7Buenos aires san telmo 41

Me voilà à présent dans le charmant barrio de San Telmo, qui est à mes yeux le quartier le plus authentique avec ses rues coloniales pavées, offre une ambiance bohème avec ses magasins d’antiquité et son marché de San Pédro. Ce quartier est également le lieu où le tango vit avec de nombreux établissements présentant des spectacles,  autour de la place de Darrego. Je regagne le quartier de San Nicolas en traversant l’agréable rue piétonne Florida dans laquelle je fais faire mon change clandestin… en effet un euro changé dans une banque correspond à 10 pésos argentins, en faisant le change auprès d’un « changeur iillégal », le taux passe à 15 pésos ! Mon pouvoir d’achat s'est considérablement amélioré! Le léger risque pris en vaut vraiment la peine !

Après avoir fait une petite pause à l’hôtel je rejoins à présent le quartier du Retiro, assurant la transition entre les quartiers historiques et les quartiers résidentiels de Recoleta avec ses nombreux bâtiments administratifs, ambassades, et hôtels de luxe. Je vais dîner dans un restaurant typiquement argentin. Ce soir je m’offre un vrai festin, avec entre autre le fameux filete de chorizo (entrecôte de bœuf argentin) accompagné d’épinards et d’aubergines pannés suivi de crêpes fourrées à la crème dulce de lecce. (crème de lait). Le tout accompagné d’un excellent sauvignon argentin de la région de Mendoza. (province proche du Chili). C’est à ce jour mon meilleur repas depuis mon départ de Toulouse !

Mercredi 19 Août

Début de matinée vraiment frisquet et tristounet. Le soleil fait défaut et un vent frais me rappelle au cas où je l’aurai oublié que l’hiver est bien présent à Buenos Aires.

Départ en bus pour rejoindre le quartier populaire de la Boca, les amateurs de football savent certainement que le quartier abrite un des clubs les plus célèbres d’Argentine et d’Amérique du Sud, le Club Associatif de Boca Juniors (CABJ). La ligue d’Argentine de première division compte à ce jour 30 équipes. 13 sont des clubs de Buenos Aires ! Le stade de Boca, se nomme la Bombonera  d’une capacité de 37000 places. Le club rival est le River Plate jouant dans le stade Monumental d’une capacité de 75000 places champion sortant avec 35 titres pour seulement 24 au Boca ! Une grande partie des immeubles de la Boca sont peints aux couleurs du club, en bleu et jaune…

Buenos aires la boca 14Buenos aires la boca 16Buenos aires la boca 28

Je traverse la Boca par le Caminetto, la rue plus célèbre du quartier avec ses échoppes de souvenir, et peintres ambulants, m’exerce à un cours de tango improvisé avant d’arriver sur les quais de la Darsena. Il est temps de reprendre un bus pour rejoindre le centre ville, car l’atmosphère des quais est peu rassurante et reluisante !

Buenos aires la boca 21Buenos aires la boca 38Buenos aires la boca 25

Changement de décor, dans le beau quartier résidentiel de Palermo où se trouvent club de golf, de polo et de nombreux parcs dont le très beau Roseland, cependant non fleuri en cette période hivernale et le très beau jardin Japonais.

Buenos aires rosedal 4Buenos aires jardin japonais 1Buenos aires floralis generica 2

Je rejoins le quartier de la Recoleta mittoyen lui aussi résidentiel et bourgeois en longeant l’immense avenue del Libertador avec plus de 10 voies de circulations. Un arrêt au jardin des Nations Unies pour y admirer la sculpture d’Eduardo Catalano appelée la floralis generica, monument de 20 m de haut et de 18 tonnes qui possède cinq pétales géants s’animant grâce à un système hydraulique et à des cellules photovoltaïques. Les pétales s’ouvrent au début du jour avant de se refermer en fin de journée !

Je rejoins l’église et le couvent de la Recoleta (Nostra senora del Pilar) centre du quartier de la Recoleta avec son cimetière fort célèbre. En effet ce cimetière dessiné par Prosper Catelin, un architecte français en 1822, abrite de nombreuses tombes de célébrités argentines, écrivains, sportifs, hommes politiques et anciens présidents dont la tombe d'Evita Peron.

Buenos aires rosedal 2Buenos aires la recoletta 1Buenos aires la recoletta 19

Ce quartier de Buenos Aires abrite également nombreux parcs, musées et galeries d’art, et c’est l’un des quartiers les plus huppés et élégant de la ville.

Plus de 15 kilomètres de marche au compteur, il est temps de regagner l’hôtel, en métro afin de s’octroyer une pause méritée avant le diner.

Jeudi 20 Août 2015

Réveil matinal pour la gare fluviale de La Boca. Je vais traverser l’estuaire du Rio de la Plata pour me rendre en Uruguay et plus précisément à Montevideo sa capitale. Quatre heure de voyage au total sont nécessaires pour relier les 2 capitales. 1h10 de ferry, de Buenos Aires à Colonia, 20 minutes de formalités douanières et 2h30 de bus de Colonia à Montevideo.

Montevideo, ville portuaire et capitale de l'Uruguay, comptant plus de 1,6 millions d’habitants (soit environ la moitié du pays) fut fondée par les espagnols en 1726 dans le but d’empêcher les incursions des portugais.

C’est une destination prisée des Brésiliens en quête de sécurité et Argentins fuyants la crise économique, l’Uruguay ayant comme surnom la Suisse de l’Amérique du Sud... Ce n’est pourtant  pas l’impression que j’ai eu en visitant durant certes qu’un après midi Montevideo. Les conditions météo hivernales ne mettant certainement en valeur au mieux la ville…. Cependant hormis la Porte de la Citadelle, la seule portion restante du mur qui, autrefois, encerclait l'ensemble de la ville, quelques églises et la jolie rue piétonne Sarandi, le centre historique et sa Ciudad Vieja, le quartier le plus ancien de Montevideo sont plus que délabrés et en aucuns cas mis en valeur. Seule la rambla sur les rives sud du Rio de la Plata de la playa Pocitos donne un cachet agréable à la ville.

Montevideo 24Montevideo 37Montevideo 29Montevideo 19Montevideo 54

Je ne regrette en aucun cas mon escapade Uruguayenne, car c’était l’occasion de faire le saut de Buenos Aires mais la visite de Montevideo est  décevante. L’Uruguay a tout de même d’autres atouts touristiques avec entre autre la ville historique de Colonia et la station de Punta de l’Este prisée par les porténôs et située à 170 de Montevideo offrant de belles plages sur les rives de l’Océan Atlantique.

Retour à Buenos Aires en fin de soirée par le trajet inverse.

Vendredi 21 Août 2015

Je quitte à nouveau Buenos Aires, cette fois en train, de la gare de Retiro pour rejoindre la ville de Tigre située à 30 km au nord de la ville. Le train étant certainement le moyen le plus rapide et le moyen onéreux pour rejoindre Tigre (5,60 pésos, A/R soit environ 0,5 Euros !). La belle ville de Tigre située sur les rives du Rio Tigre offre de beaux atouts touristiques autour de sa gare fluviale. Elle fut une destination privilégiée des riches portenôs fuyant la chaleur de Buenos Aires à la belle époque, pour son labyrinthe de canaux ombragés offrant fraicheur le temps d’un après midi où d’un week-end. Les belles promenades aménagées le long du Rio Tigre et du Rio Lujan sont toujours présentes où se succèdent de nombreux clubs d’aviron (dont le très beau Club de la Marina) et de belles demeures fin 19ème. Au confluent du Rio Reconquista et du Rio Lujan se situe l’ex casino de la ville qui fut le premier d’Argentine construit en pur style français abrite désormais le Musée des Beaux Arts.

Tigre 8Tigre 9Tigre 19Tigre 123

Le beau temps est revenu et cette journée printanière tombe à point nommé pour faire une excursion en bateau sur les rives des Rio Tigre, Lujan et le delta de Paraná.  Les rives abritent de nombreuses maisons plus où moins  huppées mais habitées et bien maintenues.

Tigre 89Tigre 81Tigre 86Tigre 36

Après cette agréable balade je rejoins Buenos Aires en train et me dirige vers le Barrio de la Villa Crespo pour y visiter le cimetière de la Chacarita, le  deuxième plus important cimetière de la ville. Le cimetière abrite des tombes de célèbres argentins, dont le mari d’Evita Perón, l’aviateur Jorge Newbery, de peintres, poètes, artistes…

La tombe la plus célèbre étant celle du chanteur de tango, Carlos Gardel (né à Toulouse en 1890 !) qui donna ses lettres de noblesse à ce mode culturel de musique et de danse qu'est le tango argentin. Il décéda dans un accident d’avion à Medellin en Colombie en 1935. De nombreux admirateurs du monde entier ont laissé des plaques commémoratives sur sa tombe.

Img 7586Img 7587Img 7591

Je rejoins le Plaza de Mayo en cette belle fin de journée par le subte (Métro)  et admirer le coucher de soleil sur la Casa Rosada.

Buenos aires by night 40Buenos aires by night 62Buenos aires by night 68

Samedi 22 Août 2015

Dernier jour à Buenos Aires. Une nouvelle escapade en ce début de matinée à destination de La Plata située à 60 km au sud de la ville. Direction la gare de la  Constitution pour regagner la Plata en train. Petit contretemps, suite à un incident technique il n’y a aucun trains pour les 4 prochaines heures… Un agent des chemins de fers m’explique gentiment comment rejoindre La Plata en bus au départ de la gare routière attenante. Par chance le trajet direct est assez rapide durant moins d’une heure, car je fais le voyage debout….

La météo à La Plata est maussade. La Plata  est la capitale de la province de Buenos Aires. Elle fut conçue et méticuleusement planifiée pour servir de capitale de la province après que la ville de Buenos Aires eut été déclarée District fédéral en 1880. La ville fondée en 1882, compte aujourd’hui quelque 900000 habitants, la plaçant au cinquième rang des villes d'Argentine, derrière Buenos Aires, Córdoba, Rosario et Mendoza.

Entre 1952 et 1955, la ville se nomma temporairement Ciudad Eva Perón. (Juan Domingo Perón et Eva Duarte s’y sont mariés en 1945).

Cette ville planifiée est caractérisée par son ordonnance particulière : elle se présente comme un carré parfait, à l’origine de 5 km2, aux angles arrondis, quadrillé de rues parallèles se croisant à l'équerre, à quoi se surajoute le tracé très marquant des diagonales qui coupent ledit carré en y formant des losanges. Exactement tous les six carreaux ainsi produits a été implanté un parc ou une place arborée ! L'Axe historique relie la Plaza Moreno centrale au parc Paseo del Bosque en passant par la Plaza San Martín centre commerçant de la ville. 

La plata 4La plata 13La plata 14La plata 16La plata 18

Deux heures de ballade suffisent cependant pour visiter la ville. De la cathédrale de la Immaculada Concepcion située face à la Plaza Moreno et au Palacio Municipal en longeant les principaux édifices administratifs de la Casa de la Justicia et la Casa de Gobiernos, jusqu’au parc Paséo del Bosque qui abrite le Zoo de la ville. Je regagne la gare de la Roca afin de rentrer sur Buenos Aires en train, le service étant revenu à la normale.

Le beau temps revient progressivement en cette après midi et j’en profite pour parcourir une dernière fois les rues piétonnes animées de  Florida, Lavalle avant de regagner la place Tribunale et la place du Congreso. L’hôtel est proche et il est temps de regagner la chambre afin de préparer la molchilla (sac à dos) pour dimanche jour de départ pour Rio de Janeiro !

Galerias paceficos 14Img 7733Img 7737

Fin de cette courte escapade sur Buenos Aires, ville magnifique qui mérite absolument le détour et d’y revenir aux beaux jours lors d’un prochain voyage à planifier! 2016...2017… !

 

 

 

 

 

 

 

Argentine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !